418

VOILA, ce qui nous pendait au nez depuis des mois arrive brutalement.

Notre centre d'appels survivait (et vivotait) à notre externalisation chez les vilains de TrépanePerfect avec maintient de l'activité exclusive La DOUDOU (de quoi développer la schizophrénie) depuis un peu moins de deux ans (avec réduction des effectifs de plus de la moitié au passage...LES RÉFRACTAIRES DE LA PREMIÈRE HEURE AYANT RÉUSSIS A SE SORTIR DE CE MERDIER).

Une panne providentielle informatique du terminal téléphonique, finalement réparé a fait déborder le vase (LA DOUDOU se serait-elle offusquée des heures de travail facturées à tord par son prestataire de service?)...FIN SEPTEMBRE: on a annoncé aux rescapés que le centre d'appels de Lyon vivait ses derniers moments, que début novembre, c'était fini, et qu'il faudrait déménager leur miches sur la jolie cité internationale, dans un cadre idyllique (à proximité du parc de la tête d'or)...AHHHHHHH!!!! pour vendre du ESSAIFAIRE ....OHHHHHH!!!!!!!

Pour rappel, l'ESSAIFAIRE s'est débarrassé de son service relation clientèle en le refourgant à TrépanePerfect lors d'un mémorable plan d'externalisation, qui a fait quelques milliers de victimes, juste avant la petite et discrète externalisation des 300 DE LA DOUDOU....

Pour les schizophrènes qui aiment les situations ubuesques, votre place vous attend ...pour les autres, et bien vous êtes priés de dégager (la sauce à laquelle vous allez être manger n'est pas encore strictement décidée, mais elle risque d'être un peu rance au goût de certains...)

Si on récapitule, sur les cinq centres externalisés;

-Toulouse a dégagé vite fait, les premiers mois, sans soucis d'un maintien de l'activité initiale durant 24 mois, un mythe qui fait encore fantasmer (ben non, rien n'obligeait La Doudou à renouveler son contrat avec son prestataire pendant 24 mois...)

-Nantes a dégagé cet été : les grandes vacances se sont écoulées entre l'annonce et l'exécution du déménagement de leurs locaux, ça leur a laissé quelques semaines de repos pour digérer et envisager leur "réaffectation" plus sereinement.

-Lyon, qui se faisait à l'idée de survivre au moins jusqu'à la fin du bail, en février 2010 n'a rien vu venir...Si ce n'est une panne informatique embêtante, qui n'est pas la cause de sa mort, mais une conséquence très directe...

ce qui est rigolo, c'est que la panne a été réparée grâce à une pièce de Nantes...Il aura fallu attendre la mort de Nantes pour recuperer l'organe à greffer sur Lyon, un peu inutilement en même temps, puisque le malade Lyon devait décéder quelques semaines plus tard...J'espère que vous suivez toujours la métaphore!

RESTE:

-Marseille: qui se raccroche à un optimiste un peu désespéré (et désespérant): leur bail, qui coure jusqu'en 2011, cela les protège pensent-ils: en fait, la cessation d'activité pour la Doudou n'est en rien conditionnée au bail....le cas lyonnais le démontre, mais si ça peut les rassurer...PEUT ÊTRE ARRIVERONT-ILS A PASSER LES FÊTES DE FIN D'ANNÉE TRANQUILLEMENT.

-Bordeaux: qui est le seul centre à peu près assurer d'un avenir avec la Doudou...a moyen terme, vu qu'il gère le côté administratif de TP-LA DOUDOU.

C'est pas vraiment comme ça qu'on nous avait présenté les choses...à l'époque.

pendant ce temps là, la majorité des appels à la Doudou EST TRAITEE à l'étranger...AU GRAND DAMN DES CLIENTES QUI S'EN SONT TRES VITE APERCU!

Merci pour vos éventuelles remarques.